L'Etang de Thau moins pollué



Une étude de l’Ifremer de Sète démontre une évolution positive de l’eau de la lagune sur 50 ans. Depuis les années 1970 la population a doublé sur la région de Sète. On a constaté une augmentation des rejets de nitrate et de phosphate dans l’eau. Une pollution qui a nourri le phytoplancton, qui s’est multiplié, provoquant une disparition des herbiers au fond de l’étang. Un bouleversement qui a amené la multiplication des épisodes de «malaïgues», une sorte d’asphyxie de l’étang.

*** sur francetvinfo.fr ***

C'est le plus grand plan d'eau de la région Occitanie et un lieu propice à la conchyliculture depuis l'Antiquité. À Marseillan, dans l'Hérault, l'étang de Thau représente 7 000 hectares séparés du golfe du Lion par un cordon de sable. Un écrin terni par des problèmes de pollution pendant des décennies. Les coquillages étaient régulièrement asphyxiés par le pourrissement des algues. [...] Lire l'intégralite de l'article

0 commentaires:

Publicité