Identité sudiste

Sudiste français

Une identité se forge aussi grâce à l’hostilité récurrente d’un ennemi, surtout quand c'est le même à travers l'histoire. Les conflits permettent souvent au groupe de se différencier et se forger une identité collective. Celle du Languedoc en est une illustration parfaite. Nul territoire de l’hexagone n’a eu autant à subir du pouvoir nordiste que le Languedoc :

- Une première croisade étalée sur 200 ans (croisade contre les cathares),

- Une seconde, cinq siècles plus tard (guerre des Cévennes et du Languedoc contre les camisards),

- La plus grande révolte sociale jamais connue en province (révolte des vignerons de 1907 ou «révolte des gueux») à cause de l’autisme d’un pouvoir parisien.

L’identité sudiste n’est, ni religieuse, ni linguistique, ni ethnique, elle est géographique. L’odieuse tirade d’Arnaud Amaury l’illustre parfaitement : «Tuez-les tous ! Dieu reconnaîtra les siens» ; en somme, peu importe leur croyance, leur langue ou leur race... le seul fait d’habiter dans le sud en font des séditieux.

Le Sudiste languedocien

Boutique Languedocienne
PARTAGER
    Voir commentaires Blogger
    Voir commentaires Facebook

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

HAUT