Les 110 ans de la révolte des vignerons

révolte des vignerons

La révolte des vignerons du Languedoc en 1907 désigne un vaste mouvement de manifestations survenu en 1907, dans le Languedoc et en pays catalan, réprimé par le cabinet Clemenceau. Fruit d'une grave crise viticole survenue au début du xxe siècle, ce mouvement, aussi appelé « révolte des gueux » du Midi. La date du 9 juin 1907, avec le gigantesque rassemblement de Montpellier va marquer l'apogée de la contestation vigneronne dans le Midi de la France. La place de la Comédie est envahie par une foule estimée entre 600 à 800 000 personnes. En 1907, le bas Languedoc compte environ un million d'habitants. Cela signifie qu'un Languedocien sur deux manifeste.

*** sur lefigaro.fr ***

Des lois, un esprit de coopération, une mobilisation de masse : la plupart des viticulteurs d'aujourd'hui se sentent redevables des gueux de 1907, qui, il y a tout juste 110 ans dans le Midi rouge, s'étaient soulevés pour défendre leur gagne-pain. "Ils savaient qu'ils faisaient bouger quelque chose, ils partaient avec un quignon de pain et une gousse d'ail", raconte à l'AFP Jean-Luc Cambon, viticulteur et bourrelier d'Argeliers (Aude), où est née la révolte vigneronne. Entre les coteaux arides, ils étaient 87 habitants du village d'Argeliers à marcher sur Narbonne au petit matin du 11 mars 1907. "Il y avait le simple cafetier, le pharmacien, le médecin, l'huissier de justice, le riche propriétaire terrien, l'ancien dragon. Ils faisaient tous du vin, et l'ouvrier buvait au même goulot que le propriétaire", ajoute M. Cambon, dont un aïeul comptait parmi les "87".Sur la plaine caillouteuse, "le défi, c'était la misère", souligne l'historien Rémy Pech, professeur à l'université Toulouse-Jean Jaurès. […] Lire l’intégralité de l’article

Boutique Languedocienne
PARTAGER
    Voir commentaires Blogger
    Voir commentaires Facebook

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

HAUT