Fini le Languedoc-Roussillon ! Ouf !

Fini du Languedoc-Roussillon

M
ais qu’elle mouche a piqué les politiciens en 1956 pour avoir baptisé la région "Languedoc-Roussillon" ? "Languedoc", on comprend la logique historique mais pourquoi avoir ressorti des placards ce vieux comté féodal du Roussillon pour désigner la partie des Pyrénées-Orientales ? Et pourquoi pas l’ancien comté de Conflent tant qu’à faire ?

Où étaient les catalanistes de l’époque pour s’opposer au projet et imposer le vocable "Pays Catalans" à la suite de "Languedoc" ? C’est là qu’ils ont perdu le combat. En effet, la nouvelle région actuelle aurait très bien pu reprendre le sigle " Languedoc-Pays Catalans" sans soulever d’opposition à Toulouse. Autrefois l’ancienne province du Languedoc, sous tutelle des rois parisiens, poussait jusqu’à Toulouse et Albi (deux bastions historiques de Midi-Pyrénées). Qui aurait manifesté sur la place du Capitole pour protester ? Des autonomistes midi-pyrénnéens ? Fichtre !

Aujourd’hui, les catalans sont noyés au milieu de ce magma occitan qui doit forcement ravir les occitanistes de tout poil, trop contents de faire passer dans leur giron la langue catalane. Au fond, ils donnent raison aux linguistes blavéristes valenciens.

Plus que d’autres, nous les languedociens sommes solidaires de nos amis nord-catalans dans leur lutte anti-occitane. Nous n’oublions pas que notre légendaire Septimanie englobait, durant deux siècles et demi, le peuple du diocèse de la cité d’Elne, actuelles Pyrénées-Orientales, bien avant l’existence de l’identité catalane.

Le Sudiste languedocien

Boutique Languedocienne
PARTAGER
    Voir commentaires Blogger
    Voir commentaires Facebook

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

HAUT